L'état et la société (2/3)

Classé dans : L'état et la société Mots clés : aucun

Dans cette deuxième séquence on développe la philosophie marxiste et sa critique de l'état. Début d'un tableau à double entrée montrant l'importance de nos présupposés anthropologiques. Discussion sur le point de départ de Jean-Jacques Roussseau: "l'Homme est naturellement bon".

2 commentaires

#1  - Clément D a dit :

Bonjour Monsieur,
Je n'ai pas bien compris pour la capitalisme et le communisme.
Je crois avoir compris que dans le capitalisme, les travailleurs exploitent pour produire les machines des "riches" (ce qui ont un certain capital) tandis que dans le communisme, le bien appartient à la force de production, hors on considère la force de production comme un individu (ce qui voudrait dire que chaque travailleur a sa terre) ou comme une collectivité (toutes les terres appartiennent à tous les travailleurs, ce qui me semble avoir compris jusqu'à maintenant) ?

Répondre
#2  - MSPA a dit :

Bonjour Clément,
En résumé, dans le système communiste, les "moyens de production" (terres, usines, machines...) appartiennent aux " forces de production " (les travailleurs, qu'ils soient ouvriers ou paysans). Tandis que dans le système capitaliste, les mêmes "moyens de production" appartiennent à ceux qui ont le capital nécessaire pour l'acheter et en être propriétaire. De ce fait, dans le système capitaliste, les travailleurs travaillent pour ceux qui achètent leur force de travail et qui, en échange de leur travail, leur donne un salaire.
A bientôt
M.S.

Répondre

Écrire un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot ypebi ?